Bienvenue sur Innovation Porc !

Efficacité d’additifs alimentaires pour la mitigation des effets négatifs d’aliments contaminés par une mycotoxine, sur la performance et la santé des porcs 

Chargés de projet

  • Frédéric Guay, Université Laval, Québec (Québec) 
  • Martin Lessard, Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Sherbrooke (Québec) 
  • Younes Chorfi, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal, Saint-Hyacinthe (Québec)   


Objectif du projet

Élaborer un protocole d’évaluation de l’efficacité des additifs alimentaires offerts au Canada pour ce qui est de réduire la toxicité des grains contaminés naturellement pouvant contenir plus d’une mycotoxine et de réduire l’impact négatif des mycotoxines sur les fonctions immunitaires  et intestinales des porcs.   


Résumé du projet

Le projet vise à mettre au point des indicateurs rapides d’exposition aux mycotoxines qui permettraient une détection précoce de la mycotoxicose chez les animaux vivants au moyen d’un simple échantillon de sang ou d’urine. On évaluera les effets des aliments contaminés par les mycotoxines sur les réponses immunitaires et vaccinales des porcelets sevrés, et on effectuera une étude in vitro  et in vivo des effets des mycotoxines sur la réplication virale du PCV2 et du SDRP dans un contexte d’exposition aux mycotoxines. Les chercheurs évalueront aussi les effets des aliments contaminés par les mycotoxines sur : 1) l’intégrité de la barrière intestinale et la fonction de l’intestin, y compris les activités des enzymes digestifs; 2) la digestibilité et la rétention des nutriments. Enfin, on élaborera un protocole d’évaluation de l’efficacité des additifs alimentaires offerts au Canada pour réduire la toxicité des grains contaminés naturellement pouvant contenir plus d’une mycotoxine et pour réduire l’impact négatif des mycotoxines sur les performances des porcs.   

Réalisations importantes

Une expérimentation animale est en cours afin de déterminer  les effets des aliments contaminés par la vomitoxine (DON) sur la sensibilité aux infections virales (circovirus, SRRP) et sur la réponse immunitaire des porcelets. En outre, une équipe de recherche de l’Université de Montréal a effectué deux expériences in vitro, préalables aux expériences in vivo. En septembre 2011, on a entrepris une autre expérience pour évaluer l’effet du DON et de différents «liants» de mycotoxines sur la digestion et la rétention de nutriments des porcelets. Cette expérience, menée sur cinq groupes de 12 porcelets, sera achevée en décembre 2011. Jusqu’à présent, nous avons recueilli divers échantillons de sang, de fèces et d’urine, et nous avons noté les différents paramètres de croissance (GMQ, PAQM). L’analyse de ces échantillons a débuté, et les premiers résultats devraient être obtenus en mai 2012.



Documents associés

Porc Québec: Avril 2013 - Contrer les effets des mycotoxines


Mycotoxines et le système immunitaire - Bulletin novembre 2013 (en anglais seulement, il sera disponible en français prochainement)