Bienvenue sur Innovation Porc !

Étude sur l’efficacité d’une brumisation à l’eau l’intérieur du camion après le chargement et avant le déchargement, à deux températures environnementales différentes sur la température corporelle des porcs et sur la qualité de la viande et de la carcasse 

Chargé de projet


Luigi Faucitano, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc, Sherbrooke (Québec)   


Objectif du projet

L’objectif principal de ce projet est de fournir à l’industrie porcine une procédure claire à suivre dans le camion lorsqu’il fait chaud, dans le but de limiter les pertes animales durant le transport et d’améliorer la qualité du porc.   


Résumé du projet 

Cette étude avait pour but d’évaluer l’efficacité de la brumisation dans un véhicule immobilisé sur la température corporelle des porcs et la qualité de la carcasse et de la viande. En évaluant les variations de température et d’humidité à l’intérieur du camion, le chercheur désirait aussi déterminer quelle est la température moyenne la plus adéquate (entre 15 °C et 25 °C) pour obtenir l’efficacité maximale. Les aspects suivants ont aussi été examinés : variation du niveau d’ammoniac, variation de la température corporelle des porcs, indicateurs de stress dans le sang à l’exsanguination, réaction comportementale des porcs dans le camion (au déchargement et lors de l’attente) ainsi que qualité de carcasse et de viande.  

Réalisations importantes
 
Deux remorques à bétail ou à bedaine, l’une équipée d’un système d’aspersion fait sur mesure et l’autre étant le témoin, ont été utilisées pendant la recherche. Deux cent huit porcs ont été transportés à l’abattoir dans ces remorques; le trajet a duré deux heures. Le système d’arrosage a utilisé environ 125 litres d’eau tout juste avant le départ de la ferme et tout juste avant le déchargement à l’abattoir.

 

Selon les résultats, la brumisation dans un camion immobilisé peut soulager le stress associé au transport, lorsque la température ambiante dépasse 23 °C. La température corporelle des porcs transportés dans la remorque équipée du système d’aspersion était plus faible à l’arrivée à l’abattoir. Ils ont aussi passé plus de temps couchés durant la période d’attente dans les parcs. De plus, les porcs n’ont pas eu tendance à glisser ou tomber davantage à cause de l’arrosage pendant le déchargement.

 

Pour les porcs de certains compartiments, la brumisation, à partir de 20 °C, peut aussi réduire la fatigue lors de l’abattage et améliorer la qualité de la viande.

 

Ce projet aura certainement une influence sur les pratiques de transport puisque les recommandations qui en découlent sont désormais incluses dans le manuel de formation du programme de certification du transport du bétail canadien.